Articles tagués avenir

La curation, scoop.it, les blogs et ta mère …


Grégory (GM)
Nous, on aime bien discuter sur ce blog ! On vous propose donc deux visions de l’utilisation des outils de curation comme scoop.it et du lien qu’il peut y avoir avec les blogs. Je ne reviens pas sur scoop.it, son utilisation, ni même le principe de la curation de contenu. Je vous laisse découvrir cette article qui en parle !
On va commencer dans le vif du sujet ! Isabelle, tu utilises scoop.it depuis quelque temps maintenant : pourquoi et pour faire quoi ?

Isabelle (IBD)
En fait, du fait de mon boulot  et de mon intérêt pour la communication et la culture, j’ai accès à énormément d’informations, que j’avais besoin de compiler pour pouvoir m’y référer plus tard. Pour cela, j’utilisais PearlTrees, que j’utilise encore, et qui me sert plutôt pour préparer des interventions, des dossiers ou tout simplement pour avoir une base d’info sur divers sujets. Quand un de mes contacts a besoin de cette veille, je lui donne le lien, on peut aussi veiller en équipe, les gens peuvent se servir, c’est assez sympa et pratique… mais un peu bordélique aussi. Exemple / si tu veux savoir les tendances en social media, clique ici
Et puis, à force de tweeter, je me suis rendue compte que ma pige quotidienne en culture, mécénat et communication pouvait servir à d’autres et surtout, que je pouvais en faire une veille intelligente. De plus, l’usage de Twitter décuple encore l’accès à l’information, je frisais l’infobésité… J’ai découvert Scoop.it, et ça a changé ma vie, je dois dire 🙂

GM
De mon coté j’utilise scoop.it sur plusieurs sujets mais au moins de deux manières différentes. Mes pages sur la réalité augmentée et sur l’économie numérique pour les PME/TPE compilent les éléments de veilles “classique” que je fais avec Diigo. J’écris sur un blog spécialisé pour la réalité augmentée et sur une plateforme collaborative pour le numérique. Scoop.it est là pour rendre le résultat plus agréable à lire, c’est juste une mise en page. Pour ma page sur l’actualité des galaxies, je n’utilise là que l’outil scoop.it pour la veille et la mise en forme.
Isabelle, pourrais-tu utiliser ta veille pour alimenter un blog dédié ? Si oui pourquoi préfères-tu un outil comme scoop.it ?

IBD
Je l’utilise pour la substantifique moelle de ma veille : je ne mets en ligne que les articles que je pense garder et qui peuvent intéresser mes contacts. Je peux partager chaque article sur Twitter, Facebook, Linkedinet même une page facebook au choix si je veux. Cela permet de sélectionner le bon réseau ou même de choisir de ne pas partager mais juste de garder l’article en mémoire, pour ne pas submerger tout le monde avec des redites. Vraiment pratique…

Si je faisais un blog, je pense que je m’y réfèrerais, mais j’utiliserais sans doute également d’autres outils ; je suis d’ailleurs en train de me mettre à Evernote pour organiser tout ça. Pour le moment, tout cela me prend assez de temps, j’écris par ailleurs, mais je ne suis pas assez régulière pour faire un blog – j’ai déjà essayé et le microbloging me convient mieux pour le moment. L’utilisation systématique de scoop.it et de twitter m’ont en tout cas permis de structurer énormément mes infos, et surtout, de gagner en pertinence sur les réseaux sociaux.

L’avantage de Scoop.it, c’est qu’on peut  commenter et synthétiser les articles dès qu’on les compile, une forme de miniblog, finalement. Il est clair qu’on n’a pas le temps de tout lire, mais ce serait trop facile de ne mettre en ligne des articles que sur l’intérêt de leur titre (et Dieu sait que c’est tentant). Je m ‘attache donc à les lire rapidement et à les synthétiser ou à rajouter un point de vue. D’une part, ça m’oblige à les les comprendre (on n’est pas des perroquets) et du coup à les sélectionner. L’intérêt est aussi de pouvoir bénéficier de la veille d’autres utilisateurs de Scoop.it, je pourrais juste les “rescooper”, mais je m’attache la plupart du temps à optimiser leur  résumé sur la base de ma propre lecture, rajouter des tags, etc… une forme de réappropriation justifiée. Ils m’ont fait gagner du temps de veille, ont attiré mon attention, du coup, ils sont cités, gagnent en visibilité : le partage crée un échange où tout le monde trouve son compte.

Pour les blogueurs, c’est un moyen de valoriser ce que vous faites. Coreight le fait très bien : son blog spécialisé sur les usages du numériques et les nouvelles technologies est relayé sur son scoop.it. Il associe ses posts les plus pertinents et les articles de sa veille. Du coup, cela lui donne une visibilité supplémentaire, ça valorise son expertise, mais sans en rajouter. C’est tout à fait pertinent.

GM
Il y a pas mal d’articles en ce moment sur les nouveaux outils, les nouveaux réseaux (Pinterest, Medium, Lift, etc.) et sur leur orientation “contenu”. Si je résume un peu à la hache, les trois piliers d’un média social sont : le profil, la relation et le contenu. Les premiers RS (Myspace, Facebook, etc.) ont privilégié le profil et la relation au contraire des blogs qui, eux, n’étaient visibles que pour le contenu. On voir aujourd’hui avec des produits comme Pinterest, Instagram ou Scoop.it que le contenu a repris de l’importance dans les RS. D’ailleurs même Facebook essaye d’augmenter la qualité du contenu en proposant des outils de qualification plus précis (je mange, je suis, je lis, etc.) Je me demande si ces nouveaux réseaux ne sont pas en train de se “blogifier” avec le temps ? D’ailleurs quand tu utilises Tumblr ou Posterious, tu te demandes à quoi tu as affaire 🙂 Tu en penses quoi ? (tu peux aussi me laisser délirer tout seul …)

IBD
non non, on est sur le même délire :))
Je pense qu’on gagne du temps. Tout le monde ne sait pas écrire, ou n’a pas le courage ni le temps de le faire. Pour ma part, j’aurais l’impression de ne faire que ça, d’autant que mon métier me fait énormément écrire par ailleurs. La veille, c’est simple, car elle fait partie de mon emploi du temps, j’en ai besoin et ça me permet d’être au courant de tout dans les domaines qui m’intéressent. En communication, être au courant avant tout le monde est un gros plus, et tout évolue tellement vite !
L’expérience et les chiffres prouvent en plus qu’on va être de plus en plus connectés par le biais de nos smartphones, tablettes… Pour ceux qui veulent vraiment partager – parce qu’il ne faut pas oublier que la majorité des gens ne font que lire ce que les autres partagent – gros leechers ! – ces outils tout-en-un sont l’idéal. Hop, je fais une photo, hop je lis un article, hop je le partage. Facile et pratique.

Après, je pense qu’on va aller vers une centralisation des outils, parce que ça commence à être assez dispersé. Tweetdeck ou  Hootsuite, que tu m’as l’air d’étudier de près et que j’utilise aussi, proposent ce type d’usage : tu partages ton statut, ton info, ta photo sur toutes ou une seule plate-forme à  ta convenance, de Facebook à Linkedin, en passant par WordPress, Tumblr, Google+, etc… ils ont l’air d’intégrer les nouveaux réseaux au fur et à mesure que ça évolue et ça fait gagner un temps fou.

GM
La question qui reste entière et de savoir si la centralisation se fera au niveau de l’outil (j’utilise par exemple hootsuite pour publier partout) et/ou du contenu (je concentre l’ensemble de mes traces numériques sur un support). Dans le second cas, on réinvente le lifeblog. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir mais les nouveaux réseaux sociaux me semblent très verticaux (un thème, un sujet, un média, etc.) Cela ne participe pas à se recentrer … Mais bon, aujourd’hui personne ne peut prendre la place du mâle alpha … Pardon de Facebook … C’était pour mettre une référence à Twilight dans l’article et augmenter le référencement …

IBD
Uf, uf… Je suis plutôt Game of Thrones, pour ma part… En tout cas, tout le monde annonce sa fin. On va avoir de grosses surprises dans les mois qui viennent, je pense.

A mon avis, on verra à l’usage…  Je trouve qu’il y a encore de nets progrès à faire au niveau de la mobilité :  les applications embarquées sont nettement moins bien utilisables sur les smartphones et tablettes que sur un bon vieil ordi (PC ou Mac, je ne suis pas sectaire :))

Exemple vécu, je reviens de vacances, et j’ai eu le temps de bien surfer. Je suis très frustrée, parce que je n’ai pas pu utiliser Scoop.it comme j’aurais voulu : il n’y a pas encore la possibilité de mettre un plugin sur les navigateurs embarqués, tu dois copier ton lien sur ton navigateur ou ton tweet, le remettre dans scoop it, tout faire défiler… Tu imagines bien que  taper sur un téléphone ou un Ipad avec de la crème solaire et des gros doigts, c’est très convivial et rapide… Du coup, j’ai mis plein de favoris partout, que je ne consulterai jamais, parce qu’évidemment, la curation, ça se fait dans l’instant… J’ai dit plein de bêtises et j’en ai retweeté d’autres, ça m’a fait plein de nouveaux followers, ce qui prouve qu’on doit aussi varier les genres, quand on communique sur les réseaux sociaux… Bon, entre deux scoops, j’en disais déjà, remarque… Et surtout, j’ai découvert de belles personnes, mieux regardé ce qu’écrivaient les autres, c’est bien de prendre aussi ce temps-là.

GM
Yes ! L’aspect de l’usage mobile est des plus important. C’est d’ailleurs pour cela que les réseaux sociaux qui se disent le plus “mobiles” sont simples à utiliser … donc assez souvent verticaux. Quoique, il ne faut pas faire de généralité trop vite. Path, par exemple, est à mon avis, une référence de l’ergonomie mobile d’un réseau généraliste.
Bon, on ne va pas faire trop long pour donner la parole à nos lecteurs ! Tu aurais une dernière chose à ajouter ?lifeblog

IBD
les réseaux sociaux, c’est fait pour partager et non pour prendre. C’est très altruiste, en fait : on pense aux autres… et on reçoit au centuple, et en plus, on s’éclate. C’est tout le bien que je vous souhaite !

Mes veilles :
sur la communication en général http://www.scoop.it/t/bien-communiquer, sur la culture en Bourgogne (ce n’est pas exhaustif) http://www.scoop.it/t/culture-en-bourgogne,
sur le management : http://www.scoop.it/t/manager-et-etre-manage,
sur le mécénat et la levée de fonds en Bourgogne (et ailleurs)  http://www.scoop.it/t/mecenat-en-bourgogne
et sur les tendances sociologiques, modes, art de vivre… http://www.scoop.it/t/tendancieux
et suivez-moi aussi sur Twitter : https://twitter.com/ibdculturecomm

Publicités

, , ,

Poster un commentaire

Numéritocratie, place du blog et entreprises


C’est toujours avec plaisir sur je lis le blog de Claude Malaison et son dernier billet sur l’évolution du Yulbiz Montréal (Qui est encore blogueur d’affaires au Yulbiz ?) me fait penser à des tas de questions que nous nous sommes déjà posées en Bourgogne. Je vous conseille évidement de le lire car mon résumé ne lui fait pas honneur.

En bref, repose la question de la place du blog dans un contexte d’affaire, en lien avec la montée en puissance de tous les réseau sociaux que nous connaissons. Apparemment à Montréal, comme dans pas mal d’endroits, les blogueurs ont tendance à devenir minoritaires au milieu de tous les autres utilisateurs. Je ne sais pas si c’est un bien ou un mal mais je partage pas mal de point avec l’analyse du pragmatique Claude ! J’ai plusieurs fois écrit ici que le blog demeurent toujours une pièce maitresse de la « stratégie » 2.0 des entreprises. Cela ne remet pas en question l’importance de tout le reste mais nous force à construire sur des bases solides. Pour aller plus long, voici revenir la question de la gestion du dialogue et des commentaires. Pour reprendre une image de l’article et des commentaires, faire la conversation au café du commerce c’est toujours bien mais si on discute dans 20 cafés à la fois, ça risque d’être un vrai bordel 🙂

Alors, on se pose aussi la question en Bourgogne ? On fait le point sur la place des blogs dans les stratégies d’entreprises ?

, , ,

Poster un commentaire

Le retour de la revanche de la suite des blogs !


OK, ok si je vous gave avec mes articles sur la fin des blogs vous pouvez me le dire 🙂 Mais bon, j’avoue que je m’intéresse à tous les débats sur le sujet car ils apportent toujours des arguments intéressants. Je vous signale donc un article sur ce sujet sur le blog (excellent) de frenchweb.fr. Comme d’habitude je vous conseille de lire les commentaires et, évidement, d’y participer !

Pour compléter votre information, Up2Social à publier deux livres blancs sur l’importance des blogs et de l’Internet social dont j’ai parlé sur mon propre blog (ici et ). Et enfin pour enfoncer le clou sur l’importance d’une présence centrale sur Internet couplée à la multiplication des canaux de communication, vous pouvez donner votre avis sur cet article traitant du f-commerce. Un grand merci à Guillaume de socializ.fr pour cette information !

,

1 commentaire

Un blog et c’est tout ?


C’est une évolution de nous voyions maintenant depuis plusieurs mois. Le blog n’est plus de canal de communication obligé et suffisant pour entrer en contact avec ces fans, amis, contacts ou clients. Les réseaux sociaux sont passés par là, suivi par les systèmes de microblogging comme Twitter et, plus récemment, les outils de ludolocalisation comme Foursquare.

Aujourd’hui, la mode est à la communication 2.0 multicanal, avec si possible une adéquation entre les canaux et les habitudes des « cibles ».

Et vous, vous voyez comment l’avenir des blogs ? Est-ce un dernier reliquat d’un passé déjà révolu ? Est-ce le centre de communication où tous les canaux doivent converger, une sorte de « mémoire 2.0 » ?

Grégory

, , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :