Archives de décembre 2011

2011 is over, bienvenue sur le B3.0 de 2012


Voici le dernier billet de cette année pour vous remercier de vos visites ici et vous souhaiter une excellente année 2012. J’en profite pour revenir un peu  sur 2011 qui fut une sorte d’année de renaissance pour ce blog. Voici donc un bilan de l’année écoulée.

Le top 5 de l’année 2011

Il est toujours intéressant de jeter un œil dans le rétroviseur pour découvrir les 5 articles qui ont eut le plus de succès cette année. Évidemment, cela avantages les articles du début de l’année, mais bon, cela permet aussi de voir ce qui vous intéresse !

  1. ELGG, un moteur de réseau social en français
  2. Le mp3 entre dans les maisons de retraite
  3. Encore un blog de cuisine
  4. Un blog ? Mais pour quoi faire ?
  5. Avec Google plus les blogs sont morts … encore

Sans tirer de conclusions hâtives, on dirait que les interrogations sur l’utilité et l’avenir des blogs vous intéresse ! Vous voulez qu’on continue en 2012 ? Ou peut être peut-on imaginer quelques témoignages sur l’utilisation d’outils pour alimenter nos blogs ?

Les interviews de blogueurs

Je vous rappelle qu’un des buts de ce blog est de vous faire connaitre les différents blogueurs de Bourgogne. Je vous propose donc de retrouver ici nos différentes interviews. Et si vous êtes blogueurs vous même à titre professionnel ou personnel, n’hésitez pas à vous présenter!

On change de look ?

Et pour finir, je reviens sur une question posée début septembre sur l’aspect de ce blog. Il est temps de franchir le pas et de commencer 2012 en changeant de look ! N’hésitez donc pas à donner votre avis ici !! On se donne jusqu’au 10 janvier et on bascule.

Et bonne année 2012 à tous !

, , , , ,

Poster un commentaire

Bloguer, c’est s’octroyer un morceau de bonheur.


C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu l’article proposé sur ce blog par Grégory Maubon, consacré aux blogs et à leur audience. J’aimerai toutefois réagir avec ma propre sensibilité à ce sujet.

Dans cet article, il est question de donner aux lecteurs d’un blog ce qu’ils veulent afin de booster l’audience et de servir son public. Ecrire un blog et réagir en se posant justement la question « qu’est ce que les lecteurs veulent trouver sur mon blog ? » est en soit une forme de poujadisme, la négation même du blog. Je m’explique.

L’apparition, puis le développement des blogs a permis de faire éclore une nouvelle relation à soi et aux autres. Tandis que les journaux et les acteurs sont partiellement contraint de plaire et d’avoir un succès d’audience, car leurs articles ou films représentent leur revenu, un blog est justement l’un des rares supports sur lesquels on peut se passer de courir après l’audience.
A condition de ne pas vivre de son blog, naturellement, mais ceux qui en font leur revenu principal sont très minoritaires. Pour les millions d’autres blogueurs, rédiger des articles représente une manière de s’exprimer, de partager un point de vue ou une passion. Cela n’intéresse pas grand monde ? Aucune importance ! Lorsqu’on écrit sur son propre blog, on a cette merveilleuse possibilité de continuer d’écrire quoi qu’il arrive, quelle que soit l’audience ou la portée des articles. Vous êtes journaliste et vos articles ne sont pas lus ? Vous êtes remercié. Vous êtes écrivain et vos livres n’intéressent personne ? Vous êtes éjecté. Vous écrivez votre blog et vos articles ne sont lus que par une poignée de personnes ? Vous pouvez continuer d’écrire. C’est la liberté qu’offre le blog.

A moins de vouloir écrire un outil de référence sur un sujet précis, un blog représente toujours d’une certaine manière la vision de son auteur, son esprit, sa personnalité. Au delà du sujet traité, bloguer dépasse la catharsis pour incarner l’estime de soi, le plaisir de proposer quelque chose « gratuitement », sans attendre forcément un retour. Et là, le blog cesse d’être purement un média pour devenir un petit morceau de bonheur.

Bien sûr, avoir une forte audience est toujours gratifiant, mais ne doit pas être une fin ni un objectif. Au risque sinon de réaliser un blog aseptisé, semblable à beaucoup d’autres blogs. Comme tous ces blogs bien conçus, vendeurs, lus par des millions de visiteurs, commentés par des centaines de personnes sur chaque article. Et que je ne lis plus. Mais quel plaisir de découvrir au détour d’une ruelle d’Internet un petit blog inaperçu, ni sensationnel ni inintéressant, mais où j’ai réellement le sentiment d’avoir rencontré quelqu’un.

, , ,

1 commentaire

Mais que veulent donc trouver ces lecteurs sur mon blog ?


Si vous êtes blogueurs, je pense que vous vous posez cette question. Je vous livre aujourd’hui un article que je viens de trouver d’un consultant Américain, Chris Garrett, que certains d’entre vous connaissent peut être. Vous trouverez ici l’article originale : « How to know what your audience really wants« . J’y trouve une manière pertinente de se poser des questions sur les besoins et les envies des internautes qui viennent voir votre blog.

On commence par des affirmations clairs et nettes. Dans la majorité des cas, les internautes viennent avec un besoin précis en tête, ils ont en général un problème et veulent une solution. Donc désolé mais le contenu de votre blog et ce que vous voulez dire, ils s’en moquent !

« They are looking for answers to questions, advice, and resources that help people like them get the stuff people like them want. »

Ne révez pas, vous n’avez aucune influence sur leurs comportements ! Il faut faire avec, et leur donner ce qu’ils veulent. S’ils trouvent une réponse, ils prendront le temps d’aller regarder un peu le reste et peut être, commencerons à s’intéresser vraiment à vous ! Voilà une vision pragmatique des choses, parfois éloignée de nos propres conceptions. Mais, après tout, que faisons nous quand nous allons sur un blog nous même 🙂

L’étape suivante est donc de savoir ce qui intéresse ces visiteurs ! Des guides, des manuels d’utilisation, des bonnes pratiques, des conseils, tous est bon pour les attirer. Vous pouvez vous baser sur les questions auxquelles vous répondaient le plus souvent, aux commentaires de vos articles (ou des autres), des Google Trends … ou plus simplement demander à vos lecteurs ce qu’ils veulent lire !

Quand vous avez fait tout ce travail de recherche, quand vous savez ce que les gens veulent, il ne vous reste plus qu’à tester tout ça ! Produisez et distribuez vos ressources, sans oublier de valider à chaque fois l’impact et l’intérêt en fonction de votre public (merci Google Analytics). Les médias sociaux sont aujourd’hui à votre disposition pour partager votre travail et demandez les avis des Internautes. Chris Garrett met un accent particulier sur l’interaction avec les utilisateurs. Facebook, Twitter, Google+, Skype, les webinars, tous sont des vecteurs de contacts potentiels. Abusez-en ils ne coutent pas cher !

Vous avez passer tout cela avec succès ? Chris Garrett vous propose ce qu’il appelle le test ultime, celui du porte-monnaie 🙂 Proposez des produits en ligne payant !

« Ultimately you have to get people to vote with their cash, not with their words and clicks »

Et puis, n’oubliez pas que vous avez le droit de vous tromper ! Si ça ne fonctionne pas, faites un bilan froid et précis de vos erreurs. Ce bilan est un élément indispensable pour avancer et aller plus loin.

« Vous voulez augmenter votre taux de réussite? Doublez votre taux d’échec » Thomas. J. Watson, fondateur d’IBM

, , , ,

1 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :