Nouvelle année et (forcément) bonnes résolutions !

Photos Libres

Depuis plus de deux ans maintenant, les blogueurs de Bourgogne ont décidé de se rencontrer et nous avons tous donné naissance à ce blog collectif en 2008. Que de rencontres et de discussions ! J’espère que vous y avez pris autant de plaisir que moi et je vous (nous !) souhaite pour 2010 encore des tas de rencontres passionnantes.

Comment pouvons-nous aujourd’hui faire évoluer notre collectif et aborder la nouvelle année avec énergie et ambition ? Nous avons déjà parlé de pistes possibles que je vous résume rapidement :

  • Garder notre formule actuelle regroupant les blogueurs pro ou perso et organiser des rencontres plus régulières, thématiques ?
  • Étendre notre collectif à tous les acteurs du « web 2.0 » de Bourgogne, qu’ils utilisent les blogs, les réseaux sociaux ou les autres outils participatifs ?
  • Créer un groupe de discussion spécialisé pour les professionnels ?

Les pistes ne manquent pas mais elles ne pourront prendre forme qu’avec des personnes motivées ! Alors qu’est-ce qui vous ferez plaisir ?

Grégory

, ,

  1. #1 par Guillaume le 2 janvier 2010 - 12:29

    Bonne année à tous les blogueurs Bourguignons !!!

    Pour ma part, je souhaite m’investir davantage et participer activement aux prochaines rencontres/barcamp.

    L’idée d’étendre ce « collectif » me semble important et permettrai d’apporter de la nouveauté et encore plus d’expériences et idées.

    Pour finir, pourquoi ne pas augmenter la cadence de publication en ciblant des sujets ou chacun apportera conseils et informations, comme l’eréputation,le webmarketing, le ecommerce,….etc

    Et pour finir, une idée folle… créer un réseau social de proximité, regroupant les blogueurs de Bourgogne !!!!!!!

  2. #2 par Thaïs le 3 janvier 2010 - 11:35

    Bonne année à tous !

  3. #3 par tablemise.com le 7 janvier 2010 - 12:42

    Un site en entrée, un blog au dessert
    Depuis quelques années, le développement des blogs (journaux en ligne) a permis à une population nombreuse de faire des pages sur la toile, de mettre leurs commentaires et leurs photos de façon simple et d’avoir des retours de la part de visiteurs. Cela est une bonne chose, la discussion et le partage des aspirations personnelles se démocratisant encore plus. Depuis l’adolescent faisant part de sa passion pour tel ou tel groupe de rap jusqu’à l’écrivain célèbre répondant à ses lecteurs, les psychologues, avocats, sportifs ont maintenant l’occasion de faire passer leurs messages et de s’autopromouvoir sans passer par des spécialistes du web.
    Mais il y a des inconvénients à tout… Les blogs, du moins dans leurs versions gratuites sont techniquement limités et ne sont pas garantis dans le temps. De la publicité, un jour ou l’autre apparaît dans ces pages que l’on croyaient entièrement paramétrables… Et puis, le blog a toujours la même structure: articles hiérarchisés, modules figés, combinaisons de couleurs imposées… bref: on ne maîtrise que ce que le fournisseur de blogs, une société commerciale qui fera figurer son nom et celui de ses partenaires, voudra bien laisser maîtriser.
    Un site internet est une vitrine d’une société, d’une association, d’un artisan, un blog est un outil de communication avec des visiteurs… ni plus ni moins. Le site, unique sur la toile, reste une propriété privée dont on maîtrise à 100 % la présentation et le contenu, le blog est une interface standardisée fournie par une machine anonyme distante…
    L’erreur consiste à utiliser le blog pour un contenu destiné à être statique (présentation de produits et de services…), l’impact sera limité, le contenu étant noyé dans le menu de navigation contenant en vrac liens externes, calendrier, pubs, liste des commentaires… Certes, pouvoir dialoguer facilement est une possibilité intéressante, mais il faut alors que ce service soit intégré à un site statique qui aura été conçu en amont.

  4. #4 par Grégory le 30 mars 2010 - 21:27

    Bonjour tablemise.com,

    Merci pour ton intervention mais je ne vois pas vraiment le rapport avec mon interrogation sur l’avenir du collectif ?

  1. Comment promouvoir, sensibiliser et prévenir les nouveaux usages du web à DIJON : Socializ
%d blogueurs aiment cette page :