Vers le numérique écolo ?

informatique verte

informatique verte

Avec le grand remaniement ministériel qui vient de se mettre en place, la secrétaire d’Etat à l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, prend le poste d’Eric Besson, et devient secrétaire d’Etat à la Prospective et au Développement de l’Economie numérique.
Ceci étant dit, et en connaissant les convictions personnelles de NKM pour tout ce qui touche à l’écologie, doit-on s’attendre à des outils informatiques plus verts ? Ce serait amusant et plutôt intéressant comme démarche.
Mais c’est quoi au juste l’informatique verte ? Et bien c’est la façon d’organiser et de construire des outils informatiques et numériques (ordinateurs, PDA, mobiles,…) de manière à limiter leur impact sur l’environnement et la santé.
– En construisant des ordinateurs moins gourmands en ressource électrique,
– avec des composants moins nocifs pour l’environnement,
– en limitant l’utilisation de matériaux dangereux (comme par exemple les retardateurs de flammes bromés),
en organisant une collecte des déchets informatiques et leur recyclage de façon efficace et simple (et pas en les envoyant dans des décharges à ciel ouvert en Chine où ils pourront tranquillement pourrir l’eau des rivières), etc.

Et vous, êtes vous sensible aux efforts de certains constructeurs en ce qui concerne une informatique plus verte ? Lorsque vous irez acheter votre prochain ordinateur portable, serez-vous enclin à choisir un modèle dit « vert » plutôt qu’un autre ?

Publicités

, , ,

  1. #1 par dijon-ecolo le 15 janvier 2009 - 19:15

    Sa sensibilisation à l’environnement a l’air bien réel. Une électronique moins polluante? Surement pas facile, vu la vitesse ou tout bouge dans ce domaine.
    Pour en savoir plus:
    <a href="http://www.greenpeace.org/france/campaigns/toxiques/toxic-tech"Technologie toxique
    Les déchets électroniques menacent de plus en plus la santé et l’environnement
    voir aussi:
    8e édition du guide pour une hi-tech responsable
    Et même Google est en ligne de mire. (dommage, google, c’est super)
    La littérature sur le sujet est longue. Bon courage NKM.

  2. #2 par pascal M le 15 janvier 2009 - 20:43

    Bonjour à tous,
    Ce n’est pas que cà, çà c’est le côté produit. Mais regardons combien coûte en énergie une requête Google par exemple ou la consommation d’une ferme de serveur avec des pucs toujours plus rapide qui ne sont que des chaufferettes. Ces même chaufferettes ne servent, qu’à 75% de leur consommation à faire tourner un os et un environnement graphique….
    Bon Certains préparent un grand Greenwashing : champ d’éoliennes proche de leur campus, d’autres commencent à communiquer sur la baisse de consommation de leurs ordi… mais…
    Les DSI qui sont dans les parages ont ils une idée de la consommation approximative de l’informatique dans leur entreprise, poste de travail et périphériques compris ?
    Quid du changement des postes de travail et autres pda tous les 18 mois en moyenne pour des produits toujours plus difficle à recycler ?

    Par contre attention, j’espere que NKM ne vas encore trouver une taxe supplémentaire à nous mettre sur le dos

  3. #3 par dijon-ecolo le 15 janvier 2009 - 21:18

  4. #4 par karinetoussaint le 18 janvier 2009 - 14:50

    Moi, ce qui me fait sourire dans cette nomination, c’est que le « buzz » autour de certaines bourdes d’élus politiques pressentis pour le poste ait pu avoir une influence sur la nomnation du Scrétaire d’Etat…
    Existe-t-il un lobbying 2.0 ? Je suis convaincue que oui !

%d blogueurs aiment cette page :