Twitter + Entreprise = Yammer

Le logo de yammer.com

Nous avons parlé à un moment de l’intégration des outils du web2.0 dans l’univers de l’entreprise et cette année, c’est peut être un signe, le lauréat du TechCrunch50 est yammer.com.

Si je résume à l’extrème je dirais que c’est un twitter adapté à l’entreprise. L’usage est gratuit pour les employés mais si l’entreprise veut avoir un peu de contrôle sur tout ca, elle doit payer un usage « administratif ».Je vous laisse écouter la présentation de cet outils par le CEO sur le site de Yammer pour en connaitre les fonctionnalités. Si vous avez une adresse chez Free, vous pouvez rejoindre le réseau online.fr (votre adresse en @free.fr fonctionne aussi en @online.fr) je me sentirai moins seul😉

Quel est votre avis la dessus ? Est-ce que l’utilisation « corporate » d’un tel outils peut/doit se faire hors de l’Intranet ? Quels usages dans et hors de l’entreprise ? Quels contrôles ?

Grégory

, , ,

  1. #1 par Pascal le 11 septembre 2008 - 22:02

    je regarderai ca une autre fois. Mais j’ai l’impression avec le 2.0 que c’est plus une caisse à outils qu’il va me falloir mais un hangar….
    Pour l’instant je jongle avec le moins de trucs possibles, mais y’en a déjà beaucoup trop à mon avis. SIMPLIFIONS, PENSONS AUX USAGES AUX USAGES.
    Petite escapade. En cuisine il y a ceux qui ont tout, tous les robots, casserolles, accessoires et autres trucs (un sacré business) et qui ont du mal a faire un repas de cantine et puis ya ceux comme Jamie Olliver qui savent avec une poële, une casserole, deux couteaux et une passoire faire un repas 4 étoiles. Hé bien je vote pour la seconde catégorie. Faisons simple et utile ,pensons à la finalité. A terme dans 2 ans, tout çà va s’intégrer. Je suis d’aileurs scotché de la rapidité avec laquelle FaceBook, Chrome et d’autres, intégrent des vraies bonnes astuces utiles, qui font gagner du temps et sans me reproposer tous les 2 jours ou presque de redémarrer mon appli… (vous voyez des quels je veux parler…. c’est d’ailleur pour ca que j’ai zappé sur Chrome )
    Alors j’irais peut être voir… Et bonne soirée, l’orage arrive sur le Jura.

  2. #2 par karinetoussaint le 11 septembre 2008 - 22:34

    Tout d’abord, merci beaucoup, Grégory, de ce « digest » très utile. Tu appelles mon attention sur un outil que je n’avais pas encore eu le temps d’étudier.
    Sans avoir bien regardé tout ça et sur la base de ce que tu expliques, j’ai l’impression que l’outil est intéressant mais qu’il existe déjà sous d’autres formes (Twitter, Facebook, notamment). J’ai du mal à cerner la plus-value, hormis le fait de contribuer à matérialiser une communauté professionnelle, ce qui est bien sûr très intéressant et important en soi.
    Dans l’immédiat, j’ai peur que les nouveautés technologiques ne précèdent de beaucoup les usages. Peut-être les « digital natives », que tu évoquais dans un article précédent, sauront-ils promouvoir ce type de partage en entreprise ?…
    ;-D

  3. #3 par gmaubon le 12 septembre 2008 - 9:04

    @Pascal, Oui je suis assez d’accord il faut un hangar mais c’est une peu normal pour un domaine qui est si jeune et finalement qui se découvre en ce moment. Pour reprendre ton exemple, il a certainement fallut pas mal de temps à Jamie Olliver pour arriver a faire ce qu’il fait, pour choisir LE bon couteau. Je reste un peu plus pessimiste que toi sur l’intégration des outils. Elle se fera lentement car c’est, comme tu le dis, un changement d’usage plus que de logiciels.
    Je reviens aussi sur ta phrase « Je suis d’aileurs scotché de la rapidité avec laquelle FaceBook, Chrome et d’autres, intégrent des vraies bonnes astuces utiles », c’est un vrai principe de communauté qui fonctionne ! Tout le monde est béta testeur en fait puisque les « applis/service » ne sortent plus vraiment de leur phase béta😉 Cela ressemble beaucoup à l’esprit de développement des logiciels libres et je trouve cela plutôt encourageant pour la suite.

    @Karine C’est vraiment une innovation ce yammer, pas une invention. Je vois la plus value plutôt du coté de l’entreprise puisqu’il y a une possibilité de gérer ces twit … et c’est là qu’à mon avis il y a une incohérence. Le principe du twit c’est plutôt la liberté (de discuter et de choisir avec qui) donc si tu restreins à un groupe de personnes tu risques de ne pas intéresser les utilisateurs « avancés » de Twitter. Et puis finalement pourquoi pas l’héberger en interne finalement, sous forme d’un blog ? Ce n’est pas très complexe à faire aujourd’hui. Bref, pas mal de question qui montrent que l’entreprise 2.0 est une entité encore en construction (youpi, y’a du boulot!)

%d blogueurs aiment cette page :